L’HOMME QUI VENDRA LE MONDE

UN TRADER DANS UNE CLASSE DE MATERNELLE

Quand le Loup de Wall Street s’invite dans la Bergerie.

Un trader cynique et sans limite explique son métier à une classe de maternelle.

Armé de jouets et d’un doudou, il procède sans filtre à une démonstration engagée des bienfaits du capitalisme, de la répartition des richesses à l’exploitation des enfants. Si la journée s’annonce déjà compliquée, elle le devient encore plus lorsque les forces de l’ordre encerclent soudainement le bâtiment.

Que se passe-t-il quand le papa du petit Néron, étouffé par des années d’actes froids et calculés, replonge progressivement en enfance ?

Un seul-en-scène nerveux et politiquement incorrect qui dénonce avec beaucoup d’humour les travers d’un monde perverti.

Télécharger le dossier