Little Boy

VIGNETTE-LB

« C’est un pan de l’Histoire qui est passé au crible. Le pan le plus dramatique, oseront certains. (…) La pièce va crescendo, entre humour et drame, les sourires laissant peu à peu place aux doutes… Et pour que les spectateurs en tirent plus encore qu’une bonne tranche de rires et d’émotions, les auteurs ont souhaité ne pas déroger aux faits historiques » – La Semaine dans le Boulonnais

Pièce écrite et mise en scène par Manuel PAQUE, co-scénarisée par Paul VANBERTEN. Avec : Benoît DENDIEVEL, Violette ERHART, Manuel PAQUE, et Paul VANBERTEN. Musique originale et arrangements : Eric PAQUE. Création lumière et régie : Benjamin RÉVILLION.


Un flash aveuglant, un grondement assourdissant, et plus rien. Le 6 août 1945, après une course effrénée, le Projet Manhattan aboutit à l’explosion de la bombe atomique Little Boy sur Hiroshima. Se déroulant entre 1943 et 1945, la pièce plonge le spectateur au coeur du complexe nucléaire d’Hanford, dans l’une des salles de contrôle de ce site où a été construit le premier réacteur nucléaire au monde. Et, aussi étonnant cela puisse-t-il paraître, il y a matière à rire, entre insouciance totale des chercheurs et militaires qui dirigent un projet dont ils ne comprennent pas toujours les rouages scientifiques.

Little Boy invite le spectateur à suivre le parcours de trois chercheurs anonymes : le premier, jeune et optimiste, innocent, naïf, un véritable « petit garçon » fraîchement sorti du MIT. L’autre, plus vieux, amer et réaliste, et qui va lui montrer les ficelles. Tandis qu’une belle relation d’amitié se crée entre les deux hommes, une jeune femme rejoint l’équipe et va tout remettre en question. Avec ses personnages souvent décalés, des répliques cinglantes inclues dans des dialogues délibérément anachroniques, et un dosage méticuleux entre humour et drame, Little Boy raconte, de l’enthousiasme aux doutes, puis des doutes aux regrets, trois étranges années qui terniront à jamais la face du monde en donnant un sens nouveau au mot « terreur ».